[film] Vaiana, la légende du bout du monde

[article datant de décembre 2016]

J'ai pu allé le voir avec ma s½ur et ma meilleure pote à la dernière minute, cadeau de Noël. Il était vraiment bien. J'étais sceptique, mais n'en suis pas déçue.
 
 
 Vaiana, la légende du bout du monde

Petites informations
Réalisateurs : Ron Clements & John Musker
Scénario : Ron Clements & John Musker
Sociétés de production : Walt Disney Pictures
                                             Walt Disney Animation Studios
Genre : animation, famille, aventures
Titre original : Moana
Nationalité : Etats-Unis
Durée : 107 minutes
Doublage : Vaiana _ Auli'i Cravalho (VO), Cerise Calixte (VF)
                     Maui _ Dwayne Johnson (VO), Anthony Kavanagh (VF)
                     Sina Waialiki _ Nicole Scherzinger (VO), Mareva                                                                                                    Galanter (VF)
Sorties : 23 novembre 2016 (Etats-Unis & Canada)
                30 novembre 2016 (France)
 


Synopsis
Il y a 3 000 ans, les plus grands marins du monde voyagèrent dans le vaste océan Pacifique, à la découverte des innombrables îles de l'Océanie. Mais pendant le millénaire qui suivit, ils cessèrent de voyager. Et personne ne sait pourquoi...
Vaiana, la légende du bout du monde raconte l'aventure d'une jeune fille téméraire qui se lance dans un voyage audacieux pour accomplir la quête inachevée de ses ancêtres et sauver son peuple. Au cours de sa traversée du vaste océan, Vaiana va rencontrer Maui, un demi-dieu. Ensemble, ils vont accomplir un voyage épique riche d'action, de rencontres et d'épreuves... En accomplissant la quête inaboutie de ses ancêtres, Vaiana va découvrir la seule chose qu'elle a toujours cherchée : elle-même.



 
 
Critiques presse
Le Parisien, par La Rédaction
Au-delà du côté exotique, qui va beaucoup parler aux Français, puisque le film se situe à Tahiti, et de la beauté des images, "Vaiana" met en scène l'héroïne la plus audacieuse et la plus courageuse jamais créée par Disney.
 
Gala, par Amélie de Menou
Le film donne à décou­vrir un véri­table para­dis comme on ne l'avait encore jamais vu. Avec des tech­niques d'ani­ma­tion dont seul Disney a le secret, les réali­sa­teurs sont parve­nus à recréer la trans­pa­rence de l'eau, la sensa­tion d'hu­mi­dité, faisant de l'océan un "person­nage" à part entière de cette épopée fantas­tique.
 
aVoir-aLire.com, par Frédéric Mignard
(...) une somptueuse fable écologique, empruntant davantage à "L'Odyssée de Pi" et au studio Ghibli qu'à Pixar. "Vaiana" est une réussite patente.
 
Elle, par Khadija Moussou
On est bluffés par la qualité des effets spéciaux : du plus petit détail au plan large. Le clapotis d'une vague semble prêt à nous lécher le bout du nez et le navire qui flotte en pleine nuit guidée par les étoiles nous bercerait presque...
 
Culturebox – France Télévisions, par Jacky Bornet
C'est l'aventure et l'humour qui priment, dans une cascade de péripéties dynamisée par une animation d'un réalisme étonnant.
 
Paris Match, par Yannick Vely
D'une grande beauté formelle, "Vaiana, la légende du bout du monde" vogue ainsi jusqu'à son dénouement tel un conte philosophique pour enfants.... les chansons en plus.
 
LCI, par Marilyne Letertre
Rébellion adolescente, affirmation de soi, absence de bluette ou d'un quelconque prince potentiel : après "Raiponce" et "La reine des neiges", Disney confirme que l'ère des damoiselles en détresse est plus que jamais révolu.
 
Les Fiches du Cinéma, par Chloé Rolland
Des chansons, une jeune fille qui s'émancipe et des animaux pots de colle : pas de doute, “Vaïana” est le nouveau Disney ! Toujours aussi spectaculaire techniquement, le film se montre cependant moins incarné et inspiré que les précédents opus du genre.
 
La Voix du Nord, par Philippe Lagouche
De l'action, de l'humour, des sentiments, les bonnes vieilles recettes de Tonton Walt Disney remises au goût du jour par deux vieux de la vieille déjà responsables d'Aladdin et La Petite Sirène. Mission accomplie.
 
La Croix, par Stéphane Dreyfus
Malgré les couleurs vives des atolls polynésiens, le nouveau film d'animation de Disney ne brille ni par son originalité ni par son humour.
 
Les Inrockuptibles, par Jacky Goldberg
La dernière-née du studio ressemble à n'importe lequel de ses rejetons récents : un dessin animé familial, ½cuménique et plutôt progressiste, mais absolument lisse. (...) Ce modèle implacable prouve une nouvelle fois son efficacité, mais lasse par son conformisme.
 
L'Express, par Christophe Carrière
A ne vouloir se fâcher avec personne en mélangeant parcimonieusement croyances locales et obligations maison, Clements et Musker perdent en rythme et en efficacité, pas très aidés par une musique omniprésente mais dépourvue de morceaux forts.


 Vaiana, la légende du bout du monde
 
 
Malgré quelques critiques assez sévères et négatives, j'ai été conquise par le dernier Disney, qui relève je trouve un peu le niveau. De l'originalité, des clichés oubliés, du dépaysement, une morale. J'adore !

Le scénario est original, narrant une histoire qui nous éloigne de notre pays froid pour nous emporter dans un monde verdoyant et chaud, sous le soleil des îles. L'histoire mêle passé et présent, légendes et faits réels, magie et courage. La morale classique de Disney s'en dégage, classique mais qui marche : écologique, il faut prendre soin de notre planète riche et pleines de ressources ; familial, la famille doit toujours être unie, etc.. Mais, il y a un MAIS ! Pas de prince charmant accourant pour sauver une pauvre petite princesse émoustillée et niaise au possible. Pas de princesse en détresse, où tous sont conquis par son charme. Pas d'animaux aux pouvoir magique. A la place, une ado rebelle et déterminée, téméraire, courageuse. Une amitié qui se tisse, mais pas d'histoire d'amour. Un inversement des rôles homme / femme. Disney semble évoluer en même temps que nos meurs, et pour cet effort réussi, je dis oui !

Les personnages sont riches, complets. Pas comme les princesses classiques qui sont juste bonnes à sourire comme des cruches et à enfanter pour faire plaisir à la cour et à monsieur. Pas de mec viril, héroïque, beau et fort, figure paternelle et protectrice. Mais une ado rebelle, déterminée, butée, obstinée, mais avec ses faiblesses et ses défauts. Un mec fort, viril mais pleins d'humour, d'un égo ironique et d'une susceptibilité touchante. Bref, des portraits plus réalistes, non ?

Les musiques au départ, dans la bande annonce, ne m'emballaient pas. Puis, dans le film, j'ai été conquise au fur et à mesure que les paysages défilaient sous mes yeux ébahis comme une enfant. Du coup, évidemment, je les ai téléchargé, ah ah.
#LeBleuLumière (je l'écoute en boucle encore aujourd'hui en mars)

Enfin, il faut quand même que je vous parle des images. Car oui, visuellement, c'est d'une beauté à en couper le souffle. La 3D est si bien exploitée... Un truc de malade. Exceptionnel. Je ne peux pas en être déçue, bien au contraire. Les couleurs sont puissantes, les paysages époustouflant et s'accordant si bien. Que dire de plus ?

Je vous recommande donc d'aller le voir en famille, en cette fin d'année. Pas le meilleur Disney, mais un très bon depuis un bon moment.
 
 


Notes

Scénario : 4/5
Personnages : 4/5
Mise en scène (image, musique, etc) : 4/5
Richesse, émotions : 3,5/5
 
Note finale : 16/20
 
 


Ils en parlent...
Durendal


Tags : My Dreams Box - film d'animation - Disney - Vaiana : la Légende du Bout du Monde

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.81.110.186) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Mexican-Coke

    21/05/2017

    Après ta critique très enthousiaste, j'ai regardé la bande-annonce et effectivement, les effets spéciaux sont super beau ! Putain c'est incroyable ce qu'on arrive à faire maintenant, ohlala...! La texture de l'eau...!
    Après, le ton du film, l'histoire et les personnages ne me tentent vraiment pas... Je le regarderai à l'occasion mais ce n'est vraiment pas dans mes priorités.

  • miroir-des-sentiments

    08/05/2017

    merci beaucoup d'être venu reviens qu'en tu veux bisous

  • Wildhoney

    02/04/2017

    Promis je viens rattraper mon retard dès que j'ai le temps. Mais la bonne nouvelle, mon cher, c'est que ce soir j'ai ENFIN vu Léon, de Luc Besson. Très beau film, magnifique, avec des acteurs puissants. J'en ferai une critique dès que j'ai le temps.
    Bisous.

    > Hey, salut Kim ! ça va ?
    Mais c'est génial ! J'suis ravi que tu ais aimer autant ce film ! Et j'ai hâte de voir ce que tu as à dire dessus :)
    Bisous

  • Wildhoney

    26/03/2017

    Newsletter :

    Pas de nouvelles critiques cinéma à vous proposer, mais deux dossiers, qui je l'espère, vous plairont : Mes films préférés et mes chansons préférés de Madonna.

    A bientôt !
    Bisous

    PS : Ne manquez pas ce soir à la télé, Lucy.

  • Wildhoney

    25/03/2017

    Ouais. Moi juste pour être indépendante. Mais je veux de plus en plus une bagnole maintenant.
    Oui... Mais j'aimerai. (je sais, je peux sembler capricieuse là)

    > Ben c'est la voiture qui te permet d'avoir l'indépendance. Le permis ne fait qu'y contribuer et n'est que l'étape obligatoire pour avoir la bagnole (donc l'indépendance).

  • Wildhoney

    24/03/2017

    Mais de rien, c'est un plaisir. C'est vraiment pas un Disney qui rentre dans les stéréotypes. C'est du nouveau, de la fraîcheur, et en plus y a une profonde morale pour notre contexte actuel (respect de la nature, penser aux futures générations, à trouver d'autres ressources tout en les respectant, etc). Bref, un Disney qui vaut vraiment le coup !

    > Ok, je note. Tu m'as complètement convaincu ! :)

  • Wildhoney

    24/03/2017

    Ah ah, je suis "anti-bagnole" seulement pour en AVOIR déjà une maintenant. Mais après apprendre à conduire et avoir mon permis, ça c'est ce que je veux depuis longtemps. Nuance. ;)
    Balance c'est le balancier, le bon tempo entre l'embrayage et l'accélérateur quand tu changes de vitesse ou démarre. Bref, je le fais mal encore, et du coup parfois c'est brusque, parfois un peu trop long et lent... Voilà voilà.

    > Ouai, nuance comme tu dis. Personnellement, j'voulais mon permis pour pouvoir m'acheter une voiture.
    Ah oui, d'accord, je comprend mieux maintenant. Tu sais, avec l'expérience, tu arriveras à faire la balance plus "délicatement" (on ne sentira même pas que tu as changé de vitesse). Tu peux pas conduire parfaitement dès le début ^^

  • Wildhoney

    22/03/2017

    La bande annonce ne me tentait pas plus que ça, mais là, tu viens de me convaincre. Le fait que les thèmes aborder soit différents et que les habituels stéréotypes (prince charmant, princesse en détresse) soit écarter, ça m'intrigue. Merci d'avoir éveillé ma curiosité !

  • Wildhoney

    22/03/2017

    Grave, je suis totalement d'accord. Puis les vraies voix des acteurs rendent les émotions souvent plus intenses, plus réalistes et crédibles je trouve.
    Oui je sais, mais je m'énerve contre moi dès que je fais une erreur, j'ai horreur d'en faire, je me rabaisse constamment (dit comme ça ça aide pas trop pour apprendre xD). Mais oui j'adore ça pour le moment. Il me tarde juste de savoir faire la "balance" (je suppose que tu sais ce que c'est) et de conduire bien, sans être brute parfois ou sans faire d'erreur. Mais oui, j'aime bien, vraiment. Un pas de plus vers l'indépendance !

    > Oui, c'est exactement ça. Il y a des dialogues qui ne peuvent pas être imité, donc la VO est mieux rien que pour ça.
    C'est sûr que ça n'aide pas, si tu te rabaisses tout le temps. Moi, j'part du principe qu'on apprend de ses erreurs et qu'en faisant une erreur une fois, ça apprend à ne plus la faire. J'suis assez étonné que tu me dises ça, t'avais l'air tellement anti bagnole mdr... Sinon, non, j'voit pas ce que tu veux dire par "balance", j'ai jamais entendu cette expression. Ça consiste en quoi ?

Report abuse