30 tagged articles Le journal d'une fille un peu tarée

Je veux me perdre et me retrouver... 30/12/2014

Ici, c'est mon univers, mon torrent de pensées, d'émotions, de découvertes !
Il y a des textes d'une fille un peu folle sur les bords, des citations, des critiques, bref... de tout quoi !



J'espère que ce blog vous plaira. N'hésitez pas à marquer vos commentaires (positifs comme négatifs, du moment que se soit un minimum structuré, y en a assez de débiles dans ce bas monde), afin que je puisse m'améliorer :)
 
En revanche, comme beaucoup, je n'accepte pas les plagias (c'est tellement bas d'esprit, tellement pathétique). Merci de votre compréhension.
 

Une source d'eau limpide qui miroite à la lumière, pure comme l'âme innocente d'un enfant, rempli d'un univers de mots clairs et sonores qui forment citations, textes et philosophies dans ce monde de brutes.

Je veux me perdre et me retrouver...
[image personnelle prise à Bâle en juillet 2016]



Habillage                            Répertoire :                                  Twitter
Facebook                                                                                                      Hellocoton



Second Blog (photographie)




Nuage de songes (livre d'or)
Article sur moi (whou, la classe) : 



« Les mots sont à mon avis notre plus inépuisable source de magie. Ils peuvent à la fois nous infliger blessures et nous porter remède »



Blog sources Citations, Philosophie & Lecture
 
 
 
 
 
Enfin, je veux vous présenter un projet qui me tient énormément à c½ur et qui est très important à mes yeux. Alors je n'en dis pas plus, venez juste voir par vous-même...


***
 
En ces circonstances terribles et noires qui plongent la France dans un deuil profond, je tiens à apporter mon soutiens à tous les proches des victimes, mais aussi à tous les français, car nous devons tous rester unis contre cette barbarie inhumaine, et ce quelque soit nos différences.
Nous devons rester debout quoiqu'il arrive, leur montrer notre force. La France a déjà su se relever et être plus forte, elle le sera encore et ne se laissera pas faire.

#PrayForParis
(14.11.2015)
 
Je veux me perdre et me retrouver...
  
Je veux me perdre et me retrouver...
                                              
Je veux me perdre et me retrouver...
Je veux me perdre et me retrouver...

Tags : Bienvenue - Nuage de songes - playlist - My Dreams Box - Newsletter

Le journal d'une fille un peu tarée #30 16/06/2016

Juin, couleur larmes grises....


Je sais, ça fait longtemps que je n'ai pas posté d'article, qui plus est d'article personnel comme celui-ci. Mais avec tout ce qui se passe en ce moment, mon coeur lourd et mon esprit triste et pensif ont besoin de faire le vide, de coucher les mots sur le papier, sur l'écran de lumière qui fait tâche dans toute cette obscurité étouffante.
 
En fait, je suis déçue. Je crois que je n'ai pas d'autre mot que déçue. Déçue de voir que oui, ils ont réussi à nous diviser, à nous effrayer, à nous briser, à nous noyer dans la peur et la haine, le rejet et l'intolérance. Je n'ai jamais été patriotique, et ne le serai jamais. Je n'aime pas notre système, et encore moins notre gouvernement. Mais j'ai toujours aimé nos valeurs françaises, notre joie de vivre, nos idéaux, nos espoirs. Et je suis triste de voir que la haine et la douleur parviennent à les faire disparaître. J'ai désormais 17 ans, mais je n'ai jamais vu mon pays aussi mal, aussi triste et aussi en colère. Je sens le sol gronder, l'odeur du sang au loin, les cris de haine, les larmes. Alors que nous devrions célébrer l'été, le soleil et la chaleur (qui sont totalement partis en vacances, tsss), la musique, l'Euro (même si je préfère laaarrrgement le rugby, sud-ouest l'oblige ;) ), que nous devrions nous retrouver autour d'un bon apéro, entre amis, familles, autour de ceux que l'on aime, on préfère alors tout casser pour exprimer notre rage, sans respect ni conscience. On préfère s'enfermer, se regarder haineusement du regard plutôt que de se prendre dans les bras, se soutenir et s'aimer, comme on savait je pensais si bien le faire. Je vous l'avoue, entre la météo grisonnante, le stress de mes épreuves du bac (d'ailleurs je fais une pause, la première est demain à 8h, français écrit, le stress !), mais surtout toute cette haine et cette tristesse, je ne suis pas d'humeur joyeuse et dynamique comme je le suis habituellement à cette époque de l'année. J'ai l'impression, face à ces horreurs, de grandir d'un coup. De me soumettre à ça, à la tristesse constante, et de voir ma joie de vivre me quitter, comme l'enfance petit à petit. D'ouvrir les yeux et de quitter ce cocon protecteur qu'est l'insouciance. Je sais pas ce qui est le plus effrayant.
Et quand je vois toute cette haine, cette colère, je n'arrive pas à contrôler celle qui grandit malheureusement en moi, contre mon gré. Toutes ces injustices. Pourquoi devons-nous mourir parce que nous faisons le choix d'aimer ? Pourquoi devons-nous nous taire et nous soumettre à ces connards qui nous enculent profond avec leur salaire à quatre zéros, eux qui se foutent de voir le peuple crever sous leurs yeux abrutis et corrompus par la cupidité ? Ce gouvernement de merde, qui, derrière sa pseudo démocratie, nous balance des cadeaux empoisonnés qui nous ordonnent d'aller bosser jusqu'à se tuer, mais surtout de fermer notre gueule et sourire comme de bons petits soumis.

Je n'ai pas honte de le dire.
J'ai peur pour demain, pour moi, pour vous, pour nous.
Pour notre monde qui part complètement en couille. J'ai peur de devoir me lever tous les jours en ayant perdu la signification du mot "joie", "amour" ou "espoir". De me lever tous les jours avec le fusil à la main pour aller travailler.
 
Mais malgré ça, je continuerai de croire, d'espérer, de rêver, même si cela parait futile. Je suis peut-être naïve, inconsciente ou trop idéaliste, mais je m'en fous, et ce, royalement.
Je continuerai de me battre face à cette haine, et de sourire face à cette obscurité.
Et si chacun faisait ça, je pense qu'on n'en serait pas là aujourd'hui.



[image : Paolo Raeli]




« L'obscurité ne peut chasser l'obscurité ; seule la lumière le peut.
La haine ne peut chasser la haine ; seul l'amour le peut »
Marthin Luther King Jr.




A lire, parce que putain, que c'est vrai, malheureusement, et que c'est beau.
Je n'aime pas trop les gens qui empêchent les autres de s'aimer
Vincent Lahouze

Tags : Le journal d'une fille un peu tarée - Juin couleur larmes grises - citation - Marthin Luther King Jr

Le journal d'une fille un peu tarée #29 03/01/2016

Il est minuit quatre, on est tout juste le 2 janvier 2016, et je me sens déjà pas bien.

Vous allez me dire, celle là elle commence bien l'année... Mais je me sens pas bien su tout, je n'arrive pas à trouver le sommeil (pourtant, j'en aurai bien besoin vu les peu d'heures de sommeil que je me suis accordé la nuit précédente avec toutes ces festivités).

J'étais en train de somnoler en écoutant au hasard les musiques qui défilaient sur mon portable, quand Firestone, de Kygo, a inondé mon esprit de sa mélodie estivale et légère. Et là, les larmes se sont mises à couler d'elles mêmes, tandis que mon esprit vagabonder dans des souvenirs enfouis. Je n'arrive pas à m'empêcher de penser à l'année qui vient de s'écouler. Et je n'arrive pas à stopper ces putains de larmes, ou à changer de musique. Tous les souvenirs défilent violemment dans ma tête. Cette année fut si riche, si mouvementée, si puissante. Putain ! Il s'est passé tant de choses incroyables, magiques et terribles. Je pense que c'est pour tout le monde pareil.

Mais ce qui me fait pleurer le plus, c'est de me dire que je grandis, encore et toujours. Que l'enfance et l'insouciance s'éloigne inexorablement de plus en plus. Que tout est en train de changer un peu plus chaque jour. Que je verrai de moins en moins ma meilleure amie, ma grande s½ur, qui fait désormais sa vie, et que nos responsabilités nous séparent. Que je deviendrai comme tous ces gens qui ont lâché prise, qui ont baissé les bras et abandonné leurs rêves. Tous ces gens qui se lèvent chaque jour et qui partent travailler, enrôler dans leur routine quotidienne abominable. Que moi aussi, je deviendrai comme eux, je cesserai de rêver, je m'enfermerai dans l'étau destructeur qu'est la routine, le quotidien. Et ce qui me rends le plus malheureuse, c'est de savoir que je ne peux rien contre ça, que c'est normal, et que ce jour arrive de plus en plus vite, se rapproche de moi. J'essaye de le repousser, mais je sais très bien que quand ce sera le moment, je céderai, comme tous. Et ça me fait mal. Je serai aussi faible et dégoûtante que tous ces adultes fatigués pour un rien, lassés, qui mentent à volonté et se forcent à sourire pour paraître encore plus faux qu'ils ne le sont réellement. Je laisserai la misère et la tragédie humaine me faire lâcher prise, me transformer, me déshumaniser. Je ne veux pas de ça, mais je sais que je ne pourrai rien y changer. Je sais que, dans 10 ans, 20 ans ou même 40 ans, lorsque je trouverai ces mots écrits noir sur blanc dans ce carnet à la belle couverture, ou sur cet écran froid, les larmes me prendront, et je penserai avec nostalgie à la fille que j'étais. Celle qui avait encore le courage de rêver dans ce putain de monde de brutes. Alors oui, 2016 ne me réjouit pas du tout.

C'est encore un pas de plus vers la capitulation, vers la fin de l'enfance, de l'insouciance.
Et je refuse d'y penser, mais mon esprit ne cesse de se faire du mal, en se le répétant en boucle.
 
Je pense que grandir, c'est de la merde. Etre adulte, c'est de la merde. La vie est de la merde. Tout est de la merde.
Mais l'enfance, avec ses rêves, ses libertés, son insouciance, sa magie... L'enfance, c'est tout sauf de la merde. C'est la chose la plus belle au monde.
Et à partir du moment où on se rends compte du fait que l'on grandit, on devient cette bête malheureuse qui se prépare instinctivement à capituler, à baisser les bras et à devenir ce robot déshumaniser et dégueulasse.
 
La vie est injuste, cruelle, ignoble, dégueulasse.
Et 2016 sera une année de plus à me rappeler que je grandis..


Tags : Le journal d'une fille un peu tarée

1 an.... et la magie persiste.. 02/01/2016

Déjà, BONNE ANNEE à tous !!!!!! (la phrase tellement originale, que vous avez entendu au moins 100 fois depuis le premier , veuillez m'excuser de mon manque de recherche, mouah ah ah x)
 
1 an.... et la magie persiste..



Il y a 1 an, un soir chez ma mamie, sur un coup de tête et pour atténuer une curiosité insoutenable, je créais ce blog, Darknessofsoul. Au tout début, c'était seulement pour poster quelques citations, et des textes de ma plume par-ci par-là. Et puis, les choses ont changé, évolué, et me voilà aujourd'hui, toujours là après une longue et riche année qui fut magique.
 
Je pourrai très bien vous faire un discours hyper construit, avec tout le patincoufin (expression bien du Sud-Ouest, mouah ah ah !), mais je n'en ai pas envie. Pour résumer mon expérience sur Skyrock, un mot me traverse l'esprit :
Magique
 
Cette année fut mémorable. J'ai d'abord fait de superbes découvertes, visités des blogs fantastiques gérés par des personnes adorables et bourrés de talents. J'ai fait des rencontres juste incroyable, et qui marqueront à jamais ma vie de blogueuse :
 




Guide-Ecriture
Je te cite la première car tu sais très bien que tu es, et restera à jamais, ma plus belle et ma première rencontre sur Skyrock. Tu es une amie formidable, qui m'a toujours soutenu, conseillé, éclairé, remonté le moral, et ça, ça n'a pas de prix (et s'il vous plait, c'est un ordre, allez voir son blog ! Cette fille a un talent digne d'une montagne, et son blog en vaut largement la peine).
 
Alors toi, je ne peux pas te manquer ! Son blog est une mine d'or, littéralement ! Il a une de ces putains de culture, hallucinant ! Et puis il est gentil, et nos longues conversations à propos de tels ou tels films, telles ou telles musiques sont juste exceptionnelles, alors rien que pour ça, chapeau maestro !
 
Mexican-Coke  _   Jeunesse-Talking-Blues
Cette fille, wouah !!! Juste adorable, avec un talent en or ! Elle te fait de ces putains de putains de texte, te transmet de ces putains d'émotions, des putains de découvertes ! A chaque fois que je passe sur ses blogs, je suis juste tellement retournée, renversée, subjuguée... J'en perds les mots... Une putain de fille adorable, qui ne sait pas le talent qu'elle possède...
 
Cette fille, ce blog... Je ne peux pas m'en passer, tout simplement ! D'abord, cette blogueuse est juste A-D-O-R-A-B-L-E, y a pas d'autre mot. Ensuite, son blog est d'une richesse, d'une beauté, d'une légèreté enivrante. Wouah !
 




Je pourrai encore citer pleins de gens exceptionnels qui m'ont bouleversé, mais ce serait trop long (et puis, j'aime pas les déclarations d'amour, beurk !!! ). Alors je tiens à vous remercier, tous, pour m'avoir suivi, soutenu, lu chaque jour, et de m'avoir conseillé, ou simplement adressé d'adorables messages.. Tout ceci m'a tant touché, tous vos compliments m'ont tant marqué... Je repense au nombre de fois où j'ai pleuré devant vos paroles si gentilles, si encourangeantes... (oui, oui, c'est vrai, il m'est arrivé de pleuré, moi ! x).
 
Mais ce qui fut le plus marquant pour moi cette année, c'est les liens créés, et tout ce que j'ai pu transmettre, partagé. Ce sentiment de bonheur que j'ai pu ressentir chaque fois que je lisais des commentaires me remerciant de telles ou telles découvertes.. C'est juste inoubliable !
 
Bref, je ne vais pas m'attarder encore, ce serait trop long. Alors je voulais vous parler de quelque chose qui me tient énormément à coeur, car j'y travaille depuis un petit moment, et je n'ai rien dis jusqu'à présent. Etant donné ma passion pour les blogs, pour transmettre des émotions, des découvertes aux gens, j'ai décidé d'élargir mon public, en créant mon propre site web (oui, oui, vous n'avez pas rêver, mon propre site web). Il est tout récent, alors veuillez m'excuser de sa pauvreté, mais je veux connaître vos avis, vos critiques, je tiens à ce que vous le voyez, vous, mes fidèles (ou pas x) lecteurs. Alors voilà, n'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez.

 


Sur ce, pour conclure de cette magnifique année, rappelez vous d'une chose :
Je vous aime !! (beurk, j'ai horreur de dire ça x)
 
1 an.... et la magie persiste..

Tags : Le journal d'une fille un peu tarée

Le journal d'une fille un peu tarée #28 15/12/2015

Je pense que l'Homme est un idiot. Il est niais, tente de se bercer d'illusions. Il aura beau s'efforcer de croire que chacun est unique, on demeure tous pareil, tous des êtres solitaires et malheureux qui se cherchent eux-mêmes, et qui cherchent à combler le vide... Et cet espoir qui le nourrit d'illusion l'enfonce encore plus que sa solitude dramatique qui le conditionne.
 
[....]
 
Pour moi, l'Homme n'est que rarement réellement amoureux, il cherche juste à combler le vide en lui. C'est ce que j'ai maintes fois essayer de faire, pour me prouver au fond un peu plus ma solitude...

Tags : Le journal d'une fille un peu tarée

Le journal d'une fille un peu tarée #27 12/11/2015

Les gens disent que je suis forte, mais c'est faux.
Je regarde le ciel gris, sombre et mélancolique, et je ne peux m'empêcher de pleurer. Les grosses larmes de douleur et de regrets coulent sur mes joues, telles une pluie froide et amère.
Je suis nulle. NULLE. Je foire tout dans ma putain de vie. Je ne veux pas écrire des textes de dépressive chiante et désespérée, mais je ne peux pas être plus franche non plus. Je suis nulle. Je rate tout, à commencer par mon existence. Rien qu'en arrivant dans ce monde, j'ai détruit la vie de mes parents, surtout ma mère. La preuve, on dirait qu'elle s'éloigne de moi. Qu'elle cherche à m'oublier. Je dégoûte mes amis, j'en suis sûre. Je les voie bien, leurs regards dégoûtés. Il reste avec moi seulement par pitié, sinon c'est que je deviens paranoïaque. Je suis vraiment nulle, y a pas d'autre mot. La preuve, Il ne me parle plus, me regarde seulement de travers, se fout clairement de ma gueule. Pourquoi je Lui ai dit que je l'aimais ? Pourquoi ? Si je m'étais tue, tout serait si simple, comme avant.
 
Je foire tout.... Je ne vois même pas l'intérêt de me lever le matin, car je vais juste détruire une journée de plus, comme d'habitude. Je vais gâcher encore une fois de plus la journée de quelqu'un.
En fait, j'aimerai juste être invisible. Me fondre dans le décor, qu'on ne me remarque plus. Ou tout simplement ne plus vivre. Ne plus être là. Je ne manquerai à personne, de toute manière. Je ne dis pas ça pour me faire plaindre ou consoler, mais seulement par ce que c'est la stricte vérité. C'est humain. On pleure l'être perdu au début, puis après on se fait à son absence, on s'y habitue. On trouve quelqu'un d'autre pour combler le vide. Et à la fin, on l'oublie, comme s'il n'avait jamais existé. Et bien je me dis que ça vaudrait peut-être mieux pour moi, que je disparaisse, que l'on m'oublie à jamais.
 
La seule chose qui me remonte le moral, c'est dormir, et boire. Boire. Ce liquide fort et brûlant qui se dilue lentement en moi, tandis que la musique vagabonde dans ma tête vide et grise...
 
 
 
 

Tags : Le journal d'une fille un peu tarée